GOTHIKA

Cinquième long-métrage. Premier long-métrage Américain.

Joel SILVER (producteur des Matrix, DIE HARD, PREDATOR…) m’appelle à Paris car il vient de voir les RIVIERES POURPRES dans l’avion, RDV courtois où je découvre un « poids lourd » de Hollywood. Nous restons en contact, puis un an plus tard je reçois un coup de fil de Joel : « Je t’envoie un script, c’est avec Halle Berry, on tourne dans deux mois »…

Le script de Gothika, est effrayant, très bien écrit, il correspond à mes goûts cinématographiques dans un genre que j’affectionne particulièrement : la série B.

Autant les rivières pourpres à une explication logique à ses faux fantômes, autant, nous sommes ici dans le pur film de fantômes sans explications.

Le film doit sortir pour Halloween dans 7 mois, Halle Berry vient d’être oscarisée pour MONSTER’S BALL, Joel SILVER est en train de finir la production des MATRIX 2 et 3… La demande est claire, je dois livrer un film sexy et efficace, à moi de m’amuser avec la caméra et de faire peur aux spectateurs. Un travail d’artisan dans un monde de brute.

Tourné à Montréal avec une équipe entièrement locale, j’ai passé avec ce film encore un nouveau cap professionnel, celui de travailler avec des acteurs et des techniciens qui sont habitués à d’autres façons de faire. J’ai appris beaucoup et j’espère leur avoir amené un peu de notre « système D » typiquement Français.

Je ne peux m’empêcher de citer Steven Spielberg himself  qui pensait voir avec Gothika « another slasher movie », et a qualifié le film de « classy ».

Ça fait plaisir.

Mathieu Kassovitz